Les leaders ne tremblent pas

C’est tambour battant que les hommes de Simao ont commencé la rencontre face au leader du groupe Coffrane. Grâce à un pressing haut et à une bonne circulation de balle, les locaux provoquent un penalty que Pedro Miguel Da Silva (5’) ne manque pas de transformer. Sainti ne relâche pas l’effort, fait circuler la balle et profite des doutes des visiteurs en ce début de rencontre pour doubler la marque par le biais du plus jeune des Martinez (11’) présent sur le terrain.

Après un excellent quart d’heure, le doute s’installe chez les Imériens ainsi que des erreurs individuelles et collectives. Erreurs que les plus expérimentés joueurs Neuchâtelois ne laissent pas passer, car c’est pas moins de 4 fois que le gardien, Anel Omerbegovic, doit aller chercher la balle au fond des filets en l’espace de 10 min. Ces 10 minutes cauchemardesques passées, Sainti se rebelle et reprend le jeu en main pour ramener le score à 4 partout grâce au triplé de Da Silva. A l’heure du thé, on peut dire sans se tromper que le spectacle est bien meilleur que la météo.

La reprise commence avec un nouveau passage à vide des Imériens en concédant un penalty de façon naïve (48’). La suite du match est équilibrée et le spectacle de bonne facture aux vues des conditions météo et du terrain de jeu qui se dégradent au fil des minutes mais l’efficacité des visiteurs anéantie tous les espoirs des locaux à la 72′ avec ce 6e but. Le 7e but (87’) est anecdotique tant les jaunes et noirs n’y étaient plus.

Au final nous aurons assisté à une belle rencontre de football qui aura permis de confirmer que le spectacle présenté par Sainti ces derniers matches n’était pas qu’illusion et de montrer pourquoi Coffrane est leader et futur pensionnaire de 2e ligue.